Brève by nano

– tu as vu, Maman, il y a des travaux sur le pont à côté du supermarché

– de quel pont parles-tu ? Il n’y en a pas près du supermarché.

– mais non, pas supermarché… Comment on dit déjà, l’endroit où plusieurs routes se croisent ?

-… un carrefour ???

Demain, elle m’expliquera comment on emmène les tracteurs à l’hypermarché. Ah non, aux champs :p

One year with Netflix

I subscribed to Netflix at the beginning of 2019 for one single reason : they had announced Evangelion. That’s how it started. But it did not end there 😉

So, this year, I did not read a lot (and yes it’s a shame). Instead, here is my Netflix list for 2019!

Evangelion
The good place
Lost in space
Salvation
Osmosis
The OA
Umbrella academy
Lucifer
Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire
Dead to me
Love, death, robots
The sinner
Kiss me first
Gypsy

La voiture était garée de travers

(Il y a toujours une voiture dans mes histoires ?)

L’histoire du jour se déroule en 2010. Fraîchement mutée pour mon travail, je fais par hasard la connaissance d’un collègue avec qui je partage le même (long) trajet matinal en train et bus. Il me prend sous son aile, m’aide pour mon installation et me présente aux gens sur le site. Je découvre qu’il a des problèmes familiaux et je le soutiens dans des moments difficiles.

Peu à peu, la relation se dégrade et devient toxique pour moi, je m’essouffle à essayer de l’aider. Il faut pourtant que je prenne soin de moi, j’attends mon 2e smarties. Je finis par appeler à l’aide : le numéro d’aide de l’entreprise pour les risques psycho-sociaux. Peu après, je pars en congé maternité. L’histoire aurait pu s’arrêter là.

Mon trajet pour aller en ville passe devant la résidence où vit ce collègue, séparé de sa famille. Je jette toujours un coup d’œil parce que la couleur de sa voiture attire le regard. Ce jour là, je remarque que la voiture est garée de travers. C’est le genre de détail qui m’agace un peu. Et le lendemain aussi. La voiture est garée de travers, et alors ? L’histoire aurait pu, encore, s’arrêter là.

Mon portable perso sonne. Au bout du fil, l’adjoint du collègue, tout désolé de me déranger en congés, m’explique que leur chef n’est pas venu depuis quelques jours, sans prévenir, l’équipe s’inquiète, et comme je vis pas loin, peut être que j’ai des nouvelles ? Je me rappelle la voiture de travers, et si c’était autre chose qu’un détail ?

Je me présente à la gendarmerie. Je me sens un peu ridicule.

– Bonjour, je voudrais parler à quelqu’un. (La voiture est garée de travers. Hmm non cette phrase est bizarre. Trouve un truc plus rationnel)

La dame ne se moque pas de moi. Elle prend note. Je repars pour faire quelques courses. Sur le trajet retour, dans la résidence, des gyrophares, des gendarmes, des pompiers. Est ce que c’est lié ? Je n’ai plus de nouvelles du travail pendant quelques temps. J’apprends bien plus tard, lorsque le collègue m’écrit, qu’il a été hospitalisé longtemps. Puis je démissionne, et je n’ai plus jamais de nouvelles. Je ne sais pas si, avec son adjoint, nous lui avons sauvé la vie.

C’est une histoire étrange dont je ne sais pas tout. Rétrospectivement, je me dis que ça décrit plutôt bien ma vie : une histoire d’empathie, et de voiture garée de travers.

Péremptoire

Monitrice : on aborde donc l’obstacle de façon…?

Mini : perpendiculaire

Moi : de façon péremptoire!

(j’avoue, c’est une blague qui ne casse pas des briques)

Don’t panic

Some quotes I love in The Hitchhiker’s Guide to the Galaxy 🙂

“You know, » said Arthur, « it’s at times like this, when I’m trapped in a Vogon airlock with a man from Betelgeuse, and about to die of asphyxiation in deep space that I really wish I’d listened to what my mother told me when I was young. »
« Why, what did she tell you? »
« I don’t know, I didn’t listen.”
― 

“For a moment, nothing happened. Then, after a second or so, nothing continued to happen.”
― 

“Did I do anything wrong today, » he said, « or has the world always been like this and I’ve been too wrapped up in myself to notice?”
― 

“We demand rigidly defined areas of doubt and uncertainty!”
― Douglas Adams, The Hitchhiker’s Guide to the Galaxy

My work : quick presentation

Pourquoi je travaille dans l’automobile, mon rôle, mes activités. Des idées pour ma présentation aux stagiaires de 3e.

Tout le monde connaît la voiture : en posséder, la conduire, ou quand elle nous énerve parce qu’elle ne nous a pas laissé la priorité quand on a voulu traverser. Une voiture est presque aussi répandue qu’une machine à laver. Elle doit être aussi simple, intuitive, et c’est encore mieux si elle est compatible avec mon smartphone qui a une durée de vie de 6 mois. Mais elle doit être aussi sûre qu’un avion, alors que l’avion nécessite des années de conception et des pièces disponibles plusieurs dizaines d’années. C’est un énorme paradoxe, et on comprend mieux le défi incroyable qu’on doit relever dans l’automobile.

Et il y a bien plus de défis que ça : je crois aussi que dans l’automobile, on peut contribuer à changer des choses dans la société en imaginant des voitures plus sûres, moins polluantes, et plus intelligentes. Pour relever le défi, en premier lieu, il y a le constructeur automobile. Il dessine les voitures, les produit dans ses usines, et les vend au client. Mais ce qui compose vraiment la voiture, il va le chercher chez des équipementiers. On lui fournit des systèmes comme des commandes de climatisation, des boîtes de vitesses, des moteurs électriques. Tous ces acteurs contribuent donc à imaginer ensemble la voiture de demain.

Comment nous, dans ces bureaux, nous participons à ce changement ? Notre rôle est d’aider les projets à concrétiser leurs idées. Nous travaillons avec des équipes projet. Le chef de projet est quelqu’un qui a plein d’idées. Par exemple, pour rendre la voiture plus intelligente, il se dit : quand le conducteur entre dans sa voiture, il faut que la voiture le reconnaisse et que le siège règle sa position de lui même. À partir de cette idée, l’équipe projet va imaginer un système avec une caméra qui filme le conducteur (pôle vision). Les images sont traitées par des algorithmes de machine learning qui vont déduire la taille et la corpulence (pôle ML). Nous allons écrire le logiciel embarqué permettant de bouger le siège (pôle sw display). Et bien sûr, on va informer le conducteur de ce qui se passe (pôle IHM). On travaille pour rendre la voiture plus intelligente et c’est enthousiasmant. Avouez que si on était venu nous demander de juste faire bouger un siège, ça aurait été beaucoup moins fun.

Pour arriver à déplacer ce siège, et à réaliser tous nos autres projets, mon travail au quotidien est de recueillir le besoin des projets et le formaliser dans des documents pour m’assurer qu’on a bien compris le besoin et partager les informations avec l’équipe. Nous évaluons la quantité de travail, les moyens nécessaires, et le délai. Si on rencontre un problème, on alerte notre team leader qui va nous aider à résoudre le problème ou à organiser les priorités. Mes outils de travail sont des documents texte, tableau, présentations, et un outil spécifique pour suivre les activités de l’équipe et identifier rapidement les problèmes ou les risques.

En plus de ce rôle technique et d’organisation, il y a aussi un rôle humain très important. Dans l’équipe, je suis le relais de mon team leader pour traiter les problèmes au quotidien, comprendre les besoins des personnes de l’équipe et leur motivation, et remonter les informations pertinentes au team leader et aux projets.